Initiation au Pranayama

Le Pranayama, « Prana » « souffle vital » et « Yama » « contrôle », est la discipline du souffle au travers de la connaissance et le contrôle de Prana, l’énergie vitale universelle.

Il s’agit de pratiques, d’exercices respiratoires.

A partir d’une respiration consciente, nous développons une respiration complète, profonde. Ensuite, nous pouvons orienter notre mouvement respiratoire et faire circuler l’énergie dans tout notre corps, notre être.

L’un des principaux bienfaits du Pranayama est l’équilibre physique et mental de notre être. Il apaise notre système nerveux et procure les bienfaits qui en résultent : une meilleure santé, un esprit calme et lumineux.

Pour commencer, je vous propose de pratiquer la respiration profonde et consciente. Elle utilise les 3 parties de votre corps : le ventre, les côtes et la poitrine.

Tout d’abord, autorisez vous un moment de bien-être. Si besoin, mettez vous un petit réveil.

Je vous invite à faire les 4 exercices suivants indépendamment. 3 à 4 fois chacun. Lorsque que vous ressentez bien chaque exercice, vous pouvez enchaînez les 3.

Installez vous confortablement, assis, allongé, debout, ce qui vous convient le mieux. Les pieds en contact avec le sol et la colonne vertébrale droite. Fermez les yeux.

Posez les mains sur vos cuisses, au sol si vous êtes allongé, le long de votre corps, les bras légèrement écartés si vous êtes debout. Portez votre attention sur vos narines. Sentez l’air qui rentre lorsque vous inspirez, il est sans doute légèrement frais. Puis sentez le sortir, légèrement tiède, lorsque vous expirez.

Posez les mains sur votre ventre. Sentez l’air venir de vos narines jusqu’à votre ventre. Il se gonfle lorsque vous inspirez puis se retracte lorsque vous expirez. Sentez vos mains accompagner votre ventre. Gonflez volontairement votre ventre si vous en ressentez le besoin, De même, rentrez le volontairement lorsque vous expirez. Une fois que vous ressentez bien cela, laissez votre respiration retrouver son rythme naturel tout en maintenant votre attention dans votre ventre et vos mains.

Posez vos mains sur le bas de vos côtes. Sentez votre votre diaphragme. Ce muscle juste en dessous de vos côtes qui s’abaisse à l’inspiration et se soulève à l’expiration. Il accompagne ainsi les poumons qui se remplissent d’air puis se vident. Élargissez volontairement votre souffle, sentez vos poumons se remplir, vos côtes qui s’écartent, votre diaphragme qui les accompagnent. Sentez l’air qui s’en va, vos poumons se vident, vos côtes se resserrent et votre diaphragme se soulève. Une fois que vous ressentez bien cela, laissez votre respiration reprendre son rythme naturel.

Laissez glisser vos mains progressivement vers le haut de vos côtes puis vers votre poitrine. Sentez vos poumons qui se gonflent à chaque inspiration. La poitrine se soulève et vos mains l’accompagne. Lorsque vous expirez, sentez vos poumons se vider, votre poitrine s’abaisse, vos mains l’accompagne.

A présent, posez une main sur votre ventre et l’autre juste au dessus de votre plexus solaire. Sentez vos votre ventre, votre diaphragme, vos côtes, vos poumons, votre poitrine. Sentez l’énergie qui circule dans tout votre corps.

Que ressentez-vous ? Apaisé ? Détendu ? Dans un état de plénitude ?

Pratiquez cette respiration profonde et consciente dès que vous en ressentez le besoin : au réveil, au coucher, en situation de stress, lorsqu’une émotion survient, avant de prendre la parole, de prendre une décision, …

Laisser un commentaire