Les Règles d’Or de l’Alimentation selon l’Ayurveda

« L’idéal de la vie n’est pas l’espoir d’être parfait, c’est la volonté d’être toujours meilleur. »

Ralph Waldo Emerson (philosophe et poète américain 1803-1882)

Je vous partage dans cet article, les principales règles de l’alimentation selon l’Ayurveda. Avant de savoir quel aliment privilégier par rapport aux doshas, il convient de les respecter.

Ces règles ne sont pas dogmatiques, je vous invite à les intégrer petit à petit dans votre quotidien et de savoir les transgresser de temps en temps !

1 Mangez les fruits en dehors des repas : 20 min avant ou 3 h après.

La plupart des fruits fermente dans l’estomac lorsqu’ils sont consommés avec d’autres aliments et empêchent le processus de digestion, créant de divers troubles. Consommés seuls, ils sont facilement digérés.

2. Privilégiez une alimentation chaude ou à température ambiante

Un bon feu digestif assure une digestion optimale. Il nous évite ainsi divers troubles post-digestifs (ballonnement, gaz, crampes, …). 

Evitez donc de consommer des boissons ou aliments froids ou glacés. En effet, avant de pouvoir digérer ces aliments, le corps va devoir les réchauffer. Il est préférable de consommer nos aliments et nos boissons à température ambiante ou chaud(e)s afin de préserver et stimuler notre bon feu digestif.

3. Privilégiez une alimentation fraîche

L’idéal serait de cuisiner pour chaque repas à partir de produits frais, le moins transformé possible. Cela n’est pas toujours facile à mettre en œuvre, voici quelques astuces :

  • Prévoyez vos repas à l’avance (dès vos courses !)
  • Cuisinez le matin pour le déjeuner ou le dîner. L’ayurveda préconise d’éviter les restes (restes = aliments cuisinés conservés une nuit au réfrigérateur).
  • Précuisez vos légumes à la vapeur puis faites les revenir à la poêle.
  • Bon à savoir : Un riz basmati est cuit en 10 min, les légumes entre 5 et 15 min.

Comme les courses, la cuisine est une étape importante de notre alimentation. Avec elle, notre système digestif se réveille, nos sens se nourrissent (odorat, vue, …).

4. Mangez dans un environnement le plus calme possible

Nous sommes ce que nous mangeons, soyons donc en conscience de ce que mangeons. Notre alimentation nourrit également tous nos sens qui en ont besoin. Mangeons également avec la vue, le toucher, le goût, l’ouïe, réapprenons à jouer avec la nourriture comme lorsque nous étions enfant !

Soyons à l’écoute des messages de notre corps, de ses envies, de sa satiété.

Prenez le temps de mâcher correctement afin de favoriser le bon processus digestif : le broyage et l’ajout de salive sont les premières étapes de la digestion. Notre bouche est située près de nos autres organes de sens.

Nos prises alimentaires devraient durer entre 20 et 40 min afin que système digestif mobilise ses ressources de manière optimale pour digérer notre bol alimentaire. 

5. Soyez serein, sereine, heureux, heureuse lorsque vous mangez

Lorsque nous vivons un moment intense (colère, tristesse, joie, rire, …), notre énergie digère notre émotion. Elle est donc moins disponible pour digérer notre repas. La digestion risque de produire des toxines.

Il est préférable de prendre le temps de vivre son émotion puis de passer à table. 

 6. Mangez à heure régulière

Afin de permettre à notre corps de se préparer à la digestion, il est important d’établir une certaine routine quant aux heures de repas. Par habitude, le mental enverra des signaux à notre corps qui se préparera naturellement.

7. Mangez lorsque vous avez faim

Notre corps nous envoie des signaux lorsqu’il est prêt pour accueillir et digérer notre nourriture (gargouillis, un creux dans l’estomac, une salivation, la gorge qui se serre, …). En dehors de ces moments, notre énergie est ailleurs !

Les points 6 et 7 sont étroitement liés. Au début, ils peuvent sembler contradictoires. A l’écoute de nos sensations et de nos besoins, ils se rejoignent. En cas de doute, il est préférable de manger lorsque nous avons faim. Cela est lié à la quantité de nourriture que nous mangeons. Un repas excessif (quantité, plus ou moins lourd) va prendre plus de temps à être digéré. Il influe donc sur l’heure de notre faim. Il est important alors de privilégier l’écoute de notre corps. La faim reviendra au prochain repas !

Dans le cadre d’une alimentation et d’une hygiène de vie adaptées, vous serez surpris de la régularité de votre organisme !

8. Prenez votre repas principal au déjeuner

Notre capacité digestive est la plus forte au milieu de la journée, comme le soleil dans le ciel. Faites donc votre principal repas à midi et alléger votre dîner et votre petit déjeuner.

9. Attendez d’avoir digéré votre repas

Le temps entre deux repas doit être de 3 à 6 h selon notre constitution, afin de ne pas surcharger notre système digestif. Qu’il ait le temps de se reposer un peu et de faire le ménage avant de réacceuillir un bol alimentaire !

10. Variez vos menus et les aliments consommés

Premièrement pour vous faire plaisir, ensuite pour ne pas utiliser votre système digestif toujours de la même façon (et donc de l’user !) et enfin pour éviter que des habitudes alimentaires pas tout à fait adaptées à vos besoins, pèsent trop lourd dans votre équilibre alimentaire.

11. Soyez attentif à la qualité de vos aliments

Privilégiez des aliments sains, le moins transformé possible, de préférence issus de l’agriculture biologique, locaux et de saison.

L’Ayurveda n’interdit rien (sauf les excès !), cependant évitez autant que possible les aliments raffinés (sucre, farines, huiles, …). Ils sont sources de nombreux mal-être et à l’origine de nombreuses maladies.

12. Privilégiez des repas simples au quotidien

Votre système digestif aura plus de facilité à digérer un repas composé d’un petit nombre d’aliments qu’un repas très varié. La digestion plus spécifique aux aliments est alors plus efficace. Au quotidien, il est donc préférable de consommer des repas simples, sans trop mélanger d’aliments.

Laisser un commentaire