Curry d’oeufs aux cacahuètes

Une recette aux accents typiquement indiens. Un voyage pour nos sens.

Ce plat est chauffant, il sera excellent pour Vata, bon pour Kapha (si le curry n’est pas trop liquide). Pitta le consommera avec modération. Il est préférable de l’accompagner de riz blanc et de coriandre fraîche (surtout pour Pitta).

Les oeufs : tonifiants nourrissants et aphrodisiaques, les oeufs stimulent la vigueur et la fertilité. Ils sont bons pour la convalescence et la faiblesse sexuelle. Excellent pour Vata, Pitta et Kapha les consomment avec modération. Le type de cuisson influence fortement les qualités de l’oeuf : Pitta privilégiera les cuissons douces (à la coque, dur, mollet, poché) qui amèneront une chaleur plus douce. Kapha privilégiera les cuissons sèchent avec peu de matière grasse (au plat, au four, à la poêle).

La tomate : riche en eau, elle est nettoyante et légèrement nutritive. Elle favorise la diminution du cholestérol et de l’hypertension. En consommation raisonnable, elle est bonne pour les 3 doshas. De manière excessive, elle les déséquilibre fortement. La peau peu digestive peut être facilement enlevée en trempant la tomate 5 s dans l’eau bouillante.

Rétablissons une relation intuitive et harmonieuse avec le sucré

Je m’inscris pour participer

Temps de préparation : 30 min

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 oeufs
  • 1 kg de tomate
  • 1 oignon
  • 1 poignée de cacahuètes
  • Epices : 6 gousses de cardamome écrasées, 1 petit bout de gingembre frais, cumin, coriandre, piment doux (en option)
  • Aromates : coriandre fraîche

Epluchez et râpez le gingembre, émincez l’oignon. Coupez les tomates en petits dés

Faites chauffer une poêle avec du ghee ou de l’huile de noix de coco et faites-y revenir le gingembre, l’oignon et les épices.

Ajoutez les dés de tomates et les cacahuètes.

Couvrez à moitié et laissez mijoter pendant 20 min.

Faites cuire les oeufs durs ou mollets, pochés ou au plats.

Servez le tout décoré de coriandre fraîche , avec du riz ou des pâtes.

Les oeufs sont moins tamasiques que la viande car ils n’entrainent pas la mort d’un animal. Il n’en reste pas moins important les conditions de vie des animaux et leur fin de carrière. Contrairement aux idées reçues, la poule pond sans coq. La plupart des oeufs du commerce sont non fécondés.

Laisser un commentaire