Les produits laitiers

Intolérances, allergies, « les produits laitiers sont nos amis pour la vie », les faux fromages et autres aberrations industrielles, … Devons nous ? Pouvons nous encore consommer du lait et des produits laitiers ?

Selon l’Ayurveda, le lait est sattvique (il élève notre conscience et apaise notre mental, favorise la clarté et la conscience), il a des propriétés nourrissantes et thérapeutiques. Il est sur que les textes ayurvediques ont été écrits avant l’air de la pasteurisation, la stérilisation, les élevages intensifs, les antibiotiques, les pesticides, les processus industriels, … Il est tout à fait possible que les intolérances soit du au lait autant qu’à ce qu’il y a dans le lait. A cela peut s’ajouter une mauvaise façon de consommer.

Les processus de pasteurisation et d’homogénéisation dénaturent le lait en détruisant ses enzymes naturelles par leurs processus chimiques. Le lait est alors impropre. Il en va de même pour les produits allégés, modifiés, raffinés.

A cela s’ajoute la capacité du lait et des produits laitiers à produire du mucus et donc de la congestion chez les personnes dont la capacité digestive (agni) est insuffisante.

La digestion du lait et des produits laitiers s’harmonisent mal avec les autres aliments en particulier la viande, les produits de la mer, les fruits les œufs et les pains avec levure. Ils s’associent bien avec les céréales complètes et les sucres bruts non raffinés.

Les produits laitiers sont à consommer à température ambiante. Un produit froid est plus lourd à digérer. Pour cela, il suffit de penser à les sortir 20 min avant.

Je vous propose ici quelques conseils afin que vous puissiez faire votre choix.

Le lait

Comme tout aliment, il convient de privilégier la qualité : issu de l’agriculture biologique, d’un élevage respectant les animaux et plutôt local. Consommez un lait frais, cru, pur et entier. Le lait frais micro-filtré est une bonne option qui est plus facile à trouver au rayon frais. Le reste est à proscrire.

Il fortifie le mental, la mémoire, accroit notre énergie vitale (Ojas) et donc notre immunité. Il accroit la plénitude et le bien-être en apaisant notre mental et nourrissant notre système nerveux. Il favorise notre sommeil. Il a également un effet laxatif et prévient les allergies.

Si vous pouvez vous procurer du lait cru, il est nécessaire de le faire bouillir avec une tranche de gingembre frais pendant 20 à 30 s. Sans cela vous risquez une infection bactérienne (c’est pour cela qu’a été inventé la pasteurisation). Il est alors à consommer le jour même.

Consommez le à température ambiante ou chaud.

Ajoutez quelques épices qui aideront votre organisme à mieux le digérer : cardamome, cannelle, poivre noir, curcuma, gingembre frais, fenouil.

Sucrez le avec du sucre complet, du sirop d’érable ou du miel (le miel est à ajouter à température « prêt à être bu », si le lait est trop chaud, le miel produira des toxines)

Si vous n’avez pas l’habitude de consommer du lait, introduisez-le progressivement. En effet, le lactose est digérée par une enzyme spécifique : la lactase. En fonction de votre consommation actuelle et passée, elle est plus ou moins présente dans votre organisme.

Voici une bonne recette de lait chaud facilement digeste :

  • Pour 1 tasse
  • Faites bouillir 1 tasse de lait + 1 tasse d’eau pure avec du gingembre frais.
  • Réduisez le feu et ajoutez de la cardamome, du poivre noir, de la cannelle et du fenouil moulus
  • Laissez à feux doux pendant 15 min. L’eau va ainsi s’évaporer et le liquide réduire de moitié.
  • Sucrez avec du miel lorsqu’il est prêt à être bu.
  • Pour apaiser Vata, vous pouvez ajouter une petite quantité de ghee.
Vache, brebis ou chèvre ?

Le lait de vache est bon pour Pitta et Vata avec un bon agni (feu digestif). Kapha opte pour une consommation occasionnelle et se dirige vers un lait de chèvre pour sa qualité chauffante tout en évitant de la consommer le soir. Ce dernier est également plus digeste.

Le lait de brebis est plus rajasique et aggrave les 3 doshas.

Les laits de jument et d’ânesse favorise la vigueur et la stabilité. Ils sont donc particulièrement bénéfique pour vata. Le lait de jument est très digeste.

Le lait de bufflonne est plus riche, plus lourd et plus rafraichissant. Il est bon pour les personnes souffrant d’insomnie et d’un feu digestif excessif.

Le babeurre, le lait fermenté ou ribot

Excellent pour toutes les préparations culinaires ! Dans vos gâteaux, lassi, … Il est plus profitable à Kapha car il produit moins de mucus.

Issus d’un lait tel que décrit ci-dessus, il vous apportera tous ses bienfaits, les acides de la fermentation en plus !

Les yaourts et fromages blancs

Les yaourts sont des produits fermentés. Ils stimulent la digestion et le bon équilibre de la flore intestinale. Nutritif, ils nourrissent les tissus. Lourd à digérer, ils provoquent irritations et bloquent les canaux pour l’accumulation de mucus si ils sont consommés en excès. Ils sont moins riches en lactose que le lait, les bactéries lors de la fermentation en consomment une grande partie.

En cas de surpoids, de problèmes de peau et de toxicité sanguine, il convient de les éliminer de son alimentation.

Leur consommation est à privilégier par temps frais, en hiver et au printemps. Chauffant, Pitta en surveille sa consommation. Il convient de privilégier les yaourts doux aux yaourts aigres. Ces derniers sont plus lourds et acides.

Consommé salé et mixé avec de l’eau et des épices, il donne le buttermilk qui est la meilleure façon de le consommer. Il est alors excellent pour les hémorroïdes, le hoquet et la diarrhée.

Le lassi est simplement un mélange de yaourt avec son équivalent en eau. La combinaison avec des fruits et des épices est excellente. Il est à consommer en dehors des repas (3h après).

Le fromage blanc, rafraîchissant, constitue le meilleur choix pour Pitta et est à éviter pour Kapha.

Les fromages

Les fromages allient le lait, le sel et la fermentation. Ils déséquilibrent les 3 doshas. Ils agitent l’esprit et l’alourdissent en même temps.

Les fromages au lait cru, entier, bio et artisanaux sont à privilégier.

La consommation doit être occasionnelle. Le cumin, le basilic et le vin rouge vieux (à consommer avec modération) facilitent leur digestion.

Le panneer est fromage frais non fermenté obtenu en faisant cailler du lait bouilli. Il est à consommer cuit avec des épices. Il est lourd et peu digeste. Il est à consommer occasionnellement, frais et épicé.

Le beurre et le ghee

Le beurre fortifie le corps et lui donne de la stabilité. Il est excellent pour le mental et les nerfs. Lourd et gras, le beurre obstrue facilement les canaux et augmente le taux de cholestérol surtout si il est salé. Il est à éviter pour la cuisson car il s’oxyde très vite. Il apaise Vata et Pitta et aggrave Kapha.

Les margarines végétales et beurres allégés ou enrichis sont des produits industriels que les processus de fabrications rendent impropres à la consommation.

Considéré comme l’élixir de jouvence de l’Ayurveda, le ghee est un beurre clarifié. Obtenu en chauffant doucement le beurre, le ghee est nutritif sans les effets « encrassant » du beurre. Il est excellent pour le système nerveux et la moelle osseuse. Il est bénéfique pour la fertilité, l’immunité, l’intelligence, la mémoire, la vision et les fonction hépatiques. Il est riche en nutriments et en acides gras et lipides mono insaturés : acide butyrique, vitamine A, D, E et K, oméga 3 et 9, antioxydant, minéraux, …

C’est la meilleure matière grasse pour cuisson puisqu’il peut monter jusqu’à 190°C. Cependant sa meilleure consommation est tout simplement fondu sur des aliments cuits à la vapeur. Il est à préférer par rapports aux huiles et autres matières grasses.

Le ghee est excellent pour Vata et Pitta. Augmentant le feu digestif, Kapha peut le consommer en petite quantité. Sa consommation peut être quotidienne.

Consommer une cuillère de ghee à jeun le matin facilite l’élimination en cas de constipation. Par ses capacités d’absorption, c’est un excellent outil de détoxification du corps.

Le ghee est également excellent en application locale : sur les brûlures, coups de soleil et irritations, la peau sèche, les yeux, …

Retrouvez la recette du ghee en cliquant sur ce lien : https://hughesbaggio.fr/2020/05/31/le-ghee/

La crème fraîche

Lourde et difficile à digérer, elle favorise la production de mucus. Sa consommation doit être occasionnelle.

Les laits végétaux

Comme tout autre aliment, les produits industriels sont à éviter. Il est très simple de faire son propre lait d’amande, de riz ou de soja.

Vous trouverez une recette simple et rapide de lait d’amande sur le lien suivant : https://hughesbaggio.fr/2020/05/26/le-lait-damande-ou-autres-oleagineux/

2 commentaires sur « Les produits laitiers »

Laisser un commentaire